LFR 2022 et activité partielle : une prolongation pour les personnes vulnérables

Activité partielle : un maintien du dispositif existant pour le mois d’août 2022

Lors de la crise sanitaire liée à la covid-19, le gouvernement avait mis en place un dispositif d’activité partielle spécifique pour les personnes vulnérables et les personnes rencontrant des problématiques de garde d’enfants.

Ce dispositif a pris fin au 31 juillet 2022, comme prévu, pour son volet « garde d’enfants ». En revanche, il est maintenu, dans les mêmes conditions que celles antérieurement applicables, pour août 2022, uniquement pour les personnes vulnérables.

Activité partielle : un dispositif spécifique à partir du 1er septembre 2022

Un dispositif d’activité partielle va continuer à s’appliquer au titre des heures chômées à compter du 1er septembre 2022, quelle que soit la date du début de l’arrêt de travail, jusqu’à une date fixée par décret (non encore paru à ce jour) et au plus tard jusqu’au 31 janvier 2023.

Sont désormais concernés par ce dispositif les salariés de droit privé incapables de continuer à travailler en raison de la reconnaissance de leur qualité de « personnes vulnérables » présentant un risque avéré de développer une forme grave d’infection au virus de la covid-19.

Les critères de reconnaissance de la qualité de « personnes vulnérables » seront déterminés dans un autre décret à venir (non encore paru à ce jour).

Notez qu’en cas de mise en place de ce dispositif dans l’entreprise, le taux horaire de l’indemnité versée au salarié n’a pas changé : il est fixé à 70 % de la rémunération brute servant d’assiette pour le calcul de l’indemnité de congés payés, limitée à 4,5 fois le taux horaire du Smic.

En revanche pour l’employeur, le taux horaire de l’allocation d’activité partielle qu’il perçoit a diminué : il est fixé à 60 % (contre 70% auparavant) de la rémunération brute servant d’assiette pour le calcul de l’indemnité de congés payés, limitée à 4,5 fois le taux horaire du Smic.

Le taux horaire de l’allocation ne peut pas être inférieur à 8,76 euros, sauf lorsque la rémunération du salarié est inférieure au Smic.

Rappelons que l’indemnité versée au salarié dans ce cadre n’est pas cumulable avec l’indemnité journalière de la sécurité sociale (IJSS), l’indemnité journalière de la caisse de mutualité sociale agricole ou l’indemnisation complémentaire versée par l’employeur.

Source :

  • Loi n° 2022-1157 du 16 août 2022 de finances rectificative pour 2022 (article 33)
  • Décret n° 2022-1195 du 30 août 2022 relatif à la détermination des taux et modalités de calcul de l’indemnité et de l’allocation d’activité partielle pour les salariés reconnus comme vulnérables et présentant un risque avéré de développer une forme grave d’infection au virus de la covid-19
  • Ministère du travail, Foire aux questions « Garde d’enfants et personnes vulnérables », à jour du 10 août 2022

LFR 2022 et activité partielle : une prolongation pour les personnes vulnérables © Copyright WebLex – 2022

No Comments

Post A Comment